Le mal d’écrire et l’article banal pensées sans paroles

Le mal d’écrire et l’article banal pensées sans paroles ! Antoine Albalat disait à propos de l’écriture que c’est le plaisir de vivre avec une pensée, de la mûrir, de la vêtir, de la faire forte et belle. Bien qu’il soit un très le mal d'écrire il passe sa vie à travaillerbon écrivain, je ne suis pas particulièrement fan de Monsieur Antoine Albalat, me concernant je n’ai  rien d’un écrivain ou d’un critique littéraire, je ne fais que transcrire mes pensées, c’est une sorte d’échappatoire pour me sentir bien. Cependant ce qu’il dit à propos de la pensée et de l’écriture, il le dit vraiment bien. Ce n’est pas les idées où les pensées qui me manquent pour écrire un article, aussi banal qu’il le soit, c’est le temps, car mon travail est extrêmement prenant. Le temps libre c’est génial mais je n’en ai pas, les 35 heures ça ne doit pas exister dans le métier que je fais. Quand je trouve une idée je m’empresse de la développer et de la mettre sur papier, mais souvent il est presque impossible avec le peu de temps qu’il me reste, entre faire de la route, travailler, manger et dormir. Je ne suis pas en train de me plaindre, mais 2 heures de temps de pause à midi ça ne devrait plus exister. Claude Roy  disait “Le bonheur d’écrire, c’est aussi la visite de cet inconnu en nous que nous ne connaissons pas.” Quand une idée me vient à l’esprit, c’est souvent au moment ou je suis sur le trajet travail maison où maison travail où quand je suis sous la douche. Il m’arrive même de m’éclater de rire seul au moment où il me vient à l’esprit une idée et que j’oublie peu de temps après. Qui plus est je ne suis pas quelqu’un qui va tourner autour du pot ou faire des phrases pour ne pas dire grand-chose; c’est précisément ce qui distingue les êtres humains des politiciens qui parlent toujours la langue de bois. Parler de mes échecs, traduire mes pensées et mes états d’âme en écrivant un article banal, Jules Renard disait Écrire, c’est une façon de parler sans être interrompu. C’est ce que je disais il y a quelques jours devant mon chef  et mes Le mal d'écrire et l'article banal pensées sans paroles il passe sa vie en roulant le pauvre, Oui oui il roule sur moicollègues pendant la pause-café, sans réfléchir le chef saute sur l’occasion pendant que je racontais que je n’avais plus de temps pour écrire, et il dit “mais t’as qu’à écrire sur ce qui se passe dans la boîte”, et il continue sa phrase en disant non non je plaisante. Il fait toujours comme ça, il lance une idée bête et il revient dessus en disant non je plaisante, sauf que personne ne rigole de ses plaisanteries. S’il était un animal il serait un Corbeau, pourquoi ? Et bien de loin il lui ressemble un peu d’autant plus que sa couleur favorite est le noir, et puis moi ça m’arrange puisque j’ai une histoire à vous raconter. Voici donc la petite histoire du Corbeau, ce n’est pas la fable de la Fontaine, mais ça vaut ce que ça vaut bien que. On Le mal d'écrire et l'article banal black is black tu veux nous faire gober tes saladesl’a toujours considéré comme l’animale le plus moche mais il n’est pas que ça, avez-vous remarqué que quand le Corbeau se déplace sur le sol, il fait deux pas ensuite il saute, de nouveau deux ou trois pas et saute ensuite il ressaute pour refaire ensuite deux ou trois pas. Savez-vous pourquoi le Corbeau marche ainsi ? Celui-ci entendit un jour que la Colombe se déplaçait en marchant pas à pas et d’une façon très gracieuse, alors jaloux, le Corbeau voulut l’imiter. En marchant comme la Colombe, mais il vit le Merle sauter avec beaucoup d’élégance et d’agilité, envieux, il voulut également l’imiter. Du coup il n’a jamais trouvé son propre style, finalement on le voit marcher Colombe Merle ou Merle Colombe, décidément il n’a ni la grâce de la Colombe ni l’élégance du Merle, mais une façon bizarre de se déplacer. Si je vous raconte cette petite histoire, c’est parce qu’il m’a demandé d’écrire un article sur ce qui se passe dans la boîte, et tant pis pour lui s’il voulait faire une plaisanterie, il l’a voulu. C’est parce que quand il essaye de nous faire gober sa salade bien salée et bien vinaigrée en mettant beaucoup d’huile, on lui fait croire qu’elle était bonne, on lui fait un rictus mais on n’en pense pas moins. J’espère que je l’ai flatté toute même en le comparant au corbeau, qui n’est rien d’autre que l’oiseau le plus intelligent, mais aussi le plus moche. Bon ben d’accord c’est nul de critiquer son chef, je sais que quand je dors avec mes petits soucis, lui il dort avec les siens et ceux des autres. Mais ce que je sais également c’est qu’il m’a promis un salaire qu’il ne m’a jamais donné alors qu’il offre des ordinateus à qui lui plaît ainsi que des avantages, et qu’il fait des compliments, et vante  des mérites mensongers à certains.  Antoine Albalat disait à propos du travail et de l’argent que de nos jours, on ne travaille plus pour réaliser une œuvre, mais pour gagner de l’argent”. Me voilà soulagé ça fait de bien de dire du mal de son chef, comme dit André Malraux Exprimer sa souffrance délivreLe mal d’écrire et l’article banal pensées sans paroles

Ne pas confondre service et servitude ! Un philosophe allemand disait  “Pourquoi le travail est-il la meilleure manière de jouir de la vie ? Parce que c’est une occupation pénible désagréable en soi et qui n’a de charmes que dans ses conséquences, et que le repos, résultant de la simple cessation d’une longue fatigue, cause un plaisir sensible, un bien-être véritable.” Aujourd’hui mon travail ne me permet pas de gagner ma vie correctement, il me permet juste de payer mes faLe mal d'écrire et l'article banal mon travail con siste à mettre les travailleurs en rogne ctures, et encore. Heureusement  que ma femme est là pour m’aider à dépenser ma paie, non je plaisante, c’est plutôt mon patron qui a déteint sur moi, et me voilà en train de faire des blagues à la con. Non, en faites ma femme ne dépense rien elle trouve, elle me dit juste des fois ” Chérie regarde j’ai trouvé des nouvelles chaussures”. Je travaille avec plusieurs pays à l’import, et je me rends compte que nous en France, nous sommes extrêmement dévoués à donner satisfaction à nos clients, quand je reçois un mail de la part d’un client il est pris en charge immédiatement. Toutes les procédures sont mise en place pour servir nos clients, malheureusement je ne trouve que très rarement le même répondant de la part de mes interlocuteurs  étrangers. Malgré tout le travail fourni certains de nos clients confondent service et servitude, je suis au service de mes clients mais je ne suis pas leur esclave. Je fais plus souvent la sourde oreille aux remarques maladroites, parce que je comprends les difficultés dans lesquelles ils peuvent se trouver. Notre président nous dit que les choses vont bien, si Louis Aragon était là pour écouter tant des mensonges, il serait abasourdi d’entendre autant des conneries de la part d’un président socialiste, peut-être voulait-il dire qu’il y a de moins en moins d’entreprises qui ferment, de plus en plus de gens radiés des statistiques du pôle emploi, donc il a bien réussi, et il va bientôt se représenter pour un deuxième mandat, si Hollandada gagne l’élection, moi je quitte la France. Le mal d’écrire et l’article banal pensées sans paroles

Salut LUC, Je suis désolé pour le titre de mon ancien article “un Français sur deux est un assassin en puissance“, c’est parce j'habiterai bien ici pour ne pas avoir la priorité à droite que le choc de voir un accident corporel était tellement traumatisant, voir un être humain écrasé par une bagnole, et parce que les automobilistes ne respectent rien sur la route, ni les gens, ni les règles de la courtoisie sans parler du code de la route. Je pense qu’il faut dire la vérité même si les mots sont choquants, autant qu’ils le soient car cela ne signifie rien devant les drames de la route. Malheureusement le seul remède que l’état envisage pour bien faire c’est de mettre de plus en plus de radars, alors qu’il faut plutôt une éducation routière et ça doit commencer dès l’école primaire, et non pas par de la sanction. J’ai également envie de te parler de la plus grosse connerie qui existe sur les routes de France, c’est également la plus grande bêtise du cPriorité à droiteode de la route qu’on enseigne encore aujourd’hui dans les auto-écoles pour obtenir son permis de conduite, il s’agit de “la priorité à droite”. Tu es en train de rouler dans ta voiture sur une route que tu n’as jamais empruntée auparavant, et d’un coup dans un virage, sans que tu te rendes compte une voiture qui te rentre dedans, pourquoi ? Parce que tu lui as refusé la priorité à droite. Et oui ça se passe comme ça. On en pose plein des signalisations partout sur les routes en France, et toi tu te dis, quand il y a un croisement, pourquoi on ne dit pas attention il y a une priorité à la con dans 100 mètres, faites attention priorité, ben non il y a d’autres signalisations qui sont plutôt discrètes mais font illusion à la priorité. Au lieu de rester cool et détendu, non il faut être en alerte pour éviter celui qui habite dans le coin et qui connaît toutes les intersections ou il y a une priorité. Celui qui a toujours envie de refaire sa carrosserie et qui a vraiment envie d’obtenir son droit de priorité. J’habite dans mon quartier depuis 26 ans, il y un croisement ou il y a un accident au moins une fois par semaine. La collectivité a finalement décidé de remplacer cette priorité à la con par un Stop. Combien de personnes traumatisées ont subi des chocs, combien d’argent cela a coûté aux assurances pour qu’une personne se pose la question un jour et décide d’y mettre fin. Il faut arrêter de mettre la vie des gens en danger juste pour avoir une priorité à droite. Le mal d’écrire et l’article banal pensées sans paroles Le mal d’écrire et l’article banal pensées sans paroles

Je vous quitte en vous embrassant bien fort. Le mal d’écrire et l’article banal pensées sans paroles Le mal d’écrire et l’article banal pensées sans paroles

@+ Le mal d’écrire et l’article banal pensées sans paroles Le mal d’écrire et l’article banal pensées sans paroles Le mal d’écrire et l’article banal pensées sans paroles Le mal d’écrire et l’article banal pensées sans paroles Le mal d’écrire et l’article banal pensées sans paroles

Our Score
Our Reader Score
[Total: 5 Average: 5]

2 réponses

  1. JOGUET dit :

    C’est une façon de voir les choses…Autant j’ai compris l’histoire du corbeau, autant celle de Luc avec la priorité à droite, pas trop…
    Je répondrai à tout ça, “Ne cherchez pas la faute, cherchez le remède” henry Ford. Et l’autre approche intéressante si tu as envie de basculer dans le positif à ton boulot, “nous sommes le résultat de ce que nous avons pensé” Bouddha…Peut-être qu’il faut que tu penses autrement (Lol)…je sais à quel point tout ça est difficile et à quel point nous sommes tous impuissants. A très bientôt.

    • Moustique dit :

      Bonjour Joguet,
      Merci pour vos conseils. Luc est un personnage fictif que j’aurais pu appeler Pierre, Johann ou Mohamed, pour connaitre la réponse à votre interrogation il faut lire mon précèdent article « Un Français sur deux est un assassin en puissance » et en particulier le commentaire laissé par cette personne prétendant être d’une autorité. Je pense que c’est un farceur, je n’ai pas eu le temps de répondre à son commentaire, donc je lui ai consacré une rubrique entière que je l’ai appelé Salut Luc maintenant vous savez pourquoi.
      @+

Si vous avez aimez mon article merci de bien vouloir Laisser un commentaire