Le pays du sourire interdit

Le pays du sourire interdit ! Avant partir en voyage, je voulais appeler mon article Bon baiser de Russie, comme le film de James Bond, mais en lisant le guide de routard, je me suis dit, que ça y est, je m’embarque de nouveau dans une drôle d’aventure. Le guide de routard parlait des russes comme des gens qui ne sourient pas du tout et si on leur fait un petit sourire amical, ils pourraient même mal interpréter ce geste et croire qu’on se fout de leur gueule, j’ai également lu sur ceSilence day même guide qu’ils n’aiment pas les personnes dont la couleur de peau est basanée, alors pendant mes congés du mois de juillet, j’avais prévu une semaine de vacances à la mer, j’ai carrément évité de me baigner afin de ne pas bronzer, et ce pour ne pas être refoulé à la frontière Russe avant d’avoir dit vzdrognеm. Le jour J à l’aéroport de Saint-Exupéry en partant à Moscou et après avoir enregistré mes bagages, je suis allé acheter quelques bricoles à grignoter en attendant l’embarquement, ce jour-là il y avait beaucoup du monde, pour passer à la caisse et payer mes achats j’étais obligé de faire la queue. Dans la file d’attente un homme faisait la queue à côté de moi avec des friandises dans les mains, sa femme était en dehors de la file d’attente et attendait l’arrivée des bonbons avec sa fille assise dans une poussette, la petite lui tendait les bras pour réclamer des bonbons, sa femme, elle lui disait que maintenant qu’elle avait vu les bonbons il fallait lui donner, lui par contre refusait et leur disait en me regardant, attendez je paye d’abord, je ne veux pas me trouver en prison, pas pour des bonbons en tout cas. En voyant cette petite dans sa poussette réclamer ce qu’elle estimait avoir droit, je me suis senti un peu obligé de jouer le rôle de défenseur des droits et je lui ai dit qu’il ne risquait rien s’il leur donnait les bonbons, toutefois il fallait garder l’emballage pour payer à la caisse, je lui ai même dit que parfois quand j’ai soif, je prends une petite bouteille d’eau en rayon, je bois le contenu et je donne à la caisse la bouteille vide pour payer. C’était le genre de personne qui aime discuter avec tout le monde qui plus est, c’est moi qui ai démarré le premier, il avait remarqué que j’avais une veste d’hiver accroché à mon sac à dos, il m’a dit que lui il partait en Israël pour rentrer chez lui et il m’a demandé où j’allais avec ma doudoune, je lui ai répondu que je partais en voyage à Moscou, il m’a dit ah vous avez de la chance, il paraît qu’en Russie les femmes sont les plus belles au monde. Moi qui ai toujours fait croire à ma femme qu’elle était la plus belle au monde, ce qui est absolument vrai. Je lui ai répondu d’être un peu plus discret, parce qu’elle était vers la caisse et elle aussi attendait ses bonbons, elle pouvait l’entendre, et ça cher ami pourrait être très risqué pour lui d’entamer ce type de discussion puisqu’il ne connaissait pas ma femme, il m’a répondu que lui ça lui était égal car il n’avait jamais vu quelqu’un qui partait au restau avec son sandwich à la main. Je reconnais qu’il avait de la repartie et beaucoup de spontanéité, j’adore l’humour juif. Mais quand on y songe un peu, les aprioris font de nous ce que nous sommes réellement, des gens qui ont peur de l’inconnu, du froid en plein été, d’autres du racisme et d’autres qui croient aussi que l’herbe est plus verte ailleurs. Je reconnais que c’est aussi à cause de l’oncle Sam, nous avons toujours eu peur que les Russes nous envahissent et nous transforment en communiste, imaginons demain l’Europe ressembler aux deux Allemagne pendant la guerre froide.

 

 

Je ne sais pas comment ça se passe pour les Russes qui se rendent en France mais le prix du visa à un peu plus de cent seize euros par personne est trop cher, vous imaginez cela représente huit mille six cents roubles, un dixième d’un mois de salaire moyen Russe, pour vous donner une idée, une course en taxi du centre-Comment tu m'as appelé toi ? ville de Moscou vers l’aéroport qui se trouve à plus de quarante-cinq kilomètres est d’environ deux mille roubles. Alors écoutez-moi Vladimir, c’est totalement injuste d’infliger un tel prix aux touristes qui adorent la Russie et particulièrement quand cette injustice vient de la part d’un ancien pays communiste, tout ça pour qu’on me tamponne le passeport à l’arrivée et au départ, et surtout rappel toi mon petit Vlad, on va chez toi pour dépenser de l’oseille, alors soit gentil et ne prend pas tout notre argent avant qu’on arrive chez toi, tu as compris? Deux choses, soit je n’aurais pas un autre visa pour me rendre un jour à Saint-Pétersbourg ou alors il m’envoie un visa gratuit. En arrivant à l’aéroport de Moscou et malgré l’heure tardive, l’aéroport était bien animé et surtout d’une très grande propreté, le temps de passer les contrôles des passeports, ou le policier me dévisageait pour s’assurer que c’est bien moi et que le passeport qu’il a dans la main est bien le mien, après il regarde le visa avec un loup pour vérifier si je ne présente pas de documents falsifiés, il a raison au prix que ça coût un visa, on pourrait être tenté. Ça s’est bien passé et nous voilà rapidement devant nos bagages, et il n’y avait pas d’autres contrôles, on sort et on s’achète deux cartes Sim pour deux semaines en illimité, ça vaut quatre euros par personne. J’allume mon téléphone pour commander un taxi sur une appli que j’avais téléchargée avant mon départ. Sur deux logiciels de réservation taxi après quelques jours de pratique j’ai continué uniquement avec Yandex Taxi car j’ai adoré sa simplicité et parce qu’il est largement supérieur à celui d’Uber, faite l’expérience vous serez le pourquoi et le comment. À Moscou, on peut dire que le transport en commun est presque gratuit, puisque le coût d’un ticket par personne, en illimité c’est à dire utiliser le métro, le bus, et trame est de cinq euros pour trois jours, alors queYandes Taxi chez nous c’est le prix pour un trajet. En ce qui concerne le taxi, c’est génial, à la fin de la journée quand on n’avait plus la force pour chercher une station de métro on trouvait toujours un taxi qui repérait notre position et nous ramenait à notre hôtel pour trois à quatre euros. J’avais toujours honte, de payer une prestation aussi peu chère, alors j’ajoutais cent roubles de plus parce car j’estimais que le service rendu était largement supérieur au prix demandé, je peux vous dire que rien que pour ça j’ai adoré Moscou, les prestations étaient connues à l’avance, et il n’y avait pas des triches. Les gens qui sont déjà allés visiter la ville de Moscou savent bien qu’il faut utiliser le métro, pas pour se déplacer en ville uniquement, mais également pour admirer l’architecture et la beauté de ses stations, je ne vais pas vous en dire plus, parce que j’ai envie que vous y alliez pour constater par vous-même. Si j’essaie de vous décrire la beauté de la ville de Moscou je ne trouve pas des mots, ni les adjectifs, toutes descriptions n’est que superlatives. Le nom de la ville de Moscou est emprunté à celui de la rivière qui la traverse, c’est un sous-affluent de la Volga, on ne dit pas Moscou mais plutôt Москва et ça se prononce Moskva. On écrit la langue russe avec l’alphabet cyrillique, Cyrille qui a travaillé avec son frère Méthode pour créer l’alphabet qu’on connait aujourd’hui, ils se sont inspiré de l’ancienne écriture gréco-romaine pour créer le style bicaméral, en règle générale, je me débrouille rapidement avec les langues étrangères, mais ce n’était pas le cas de la langue Russe, pour moi, c’est plus difficile que le japonais.

Alors pour répondre à la question: est-ce que les femmes Russes sont les belles au monde? Je dirais oui et non, oui parce que toutes les femmes sont belles et dans chaque pays que j’ai visité, j’ai trouvé que les femmes avaient beaucoup de charme, différents charmes d’un pays à un autre, certes, mais c’est ce qui les rend belles. Non, parce que des moches j’en ai trouvé aussi et ce parmi les jeunes femmes qui mettent des produits pour gonfler leurs lèvres, de profil on dirait qu’elles ont un bec de canard, j’ai remarqué ce phénomène dans d’autres pays et malheureusement ce n’est pas qu’une pratique locale.

Est-ce les Russes sont racistes? Sincèrement je ne saurais vous répondre à cette question, parce que quand on regarde la montée de l’extrémisme en Europe on ne peut pas faire la leçon aux autres et personnellement je n’ai jamais senti le racisme, ceux qui ne m’apprécient pas ils ont forcément raison, je les laisse et je passe mon chemin pour aller à la rencontre des gens qui m’apprécient pour ce que je suis, aussi c’est parce que  j’ai toujours regardé devant moi, sans trop me mêler du reste. Mais si j’avais à juger les comportements des gens envers moi quand j’entrais dans un restaurant ou dans un magasin ou un théâtre, j’ai toujours été bien accueilli, et comme il se doit, et sincèrement parfois, je préfère qu’on me dise je n’aime pas ta gueule, que de me faire un grand sourire et de me baiser par-derrière.

Si on enlève les touristes chinois et ceux du Moyen-Orient, il n’y a pas beaucoup de touristes Européens à Moskva, et c’est vraiment dommage, pour aller c’est en Alexandre Pouchkinemoins que trois heures d’avion, c’est pays moderne qui a réussi sa conversion aux traditions capitalistes. L’un des restaus les plus fréquentés est celui de KFC, il y en a des partout et dans chaque coin de rue, les jeunes sont particulièrement attirés, pourquoi je ne serais pas vous dire. En ville il n’y a pas des restrictions sonores, on voit ces bolides de grand cylindré qui font des courses une fois le feu de circulation passé au vert, en tout cas ils peuvent se le permettre, parce que le prix de gasoil est à cinquante centimes d’euros.

Pendant que j’étais en voyage à Moscou, j’ai appris une bien triste nouvelle, personnellement je ne le qualifierais pas de triste car tout dépend de la façon dont on voit les choses. Quelqu’un de ma famille qui m’est très chère est partie en voyage très loin et en même temps que nous, mais c’est le genre de voyage ou on n’est pas obligé de prendre une trousse de toilette, le genre de voyage où on gare votre véhicule dans un parking souterrain, quant à votre valise, elle ne pèse pas lourd puisqu’elle ne contient pas plus que les vêtements que vous porter sur vous ce jour-là, c’est le genre de destination ou tout le monde se sent vachement bien et heureux qu’ils n’ont pas envie de revenir, c’est le genre de voyage ou vous n’aurez pas besoin de billet puisque vous vous envolez avec vos propres ailes, et c’est la destination favorite des gens bien et que tout le monde fera un jour, alors je lui dis au revoir et à bientôt.

Aucun voyage n’est triste bien au contraire, c’est toujours l’occasion de faire des rencontres et des découvertes, de voir de nouveaux horizons et de nouvelles cultures, bref je ne voulais pas pleurer mais je l’ai fait discrètement puisqu’il n’a y plus d’espoir d’un éventuel retour d’un tel voyage. Puisque nous parlons de culture à Moscou je n’ai pas eu l’occasion d’assister à une représentation au théâtre Bolchoï car c’était fermé pour les vacances, et rien que pour ça je dois retourner à Moscou. Cependant j’ai pu assister au festival pyrotechnique où la France a été représentée, je vous ai enregistré des vidéos que vous pouvez consulter à la fin de mon article. J’ai pu également assister à un spectacle de ballet Russe par la compagnie Kostroma cliquer ici pour regarder un extrait en espérant que cela vous donne envie d’aller voir par vous-même.

La nourriture ! pour un pays aussi grand que la Russie, il est si grand que quand le soleil se couche à l’ouest il se lève en même temps à l’est avec un climat tellement différent, du froid de la Sibérie au nord à la mer morte dans le sud, avec des gens tellement différents qu’il est vraiment très facile à distinguer les ethnies, du style afghans en passant par le style chinois, Mongole, Ukrainien, Géorgien pour terminer par le style caucasien c’est-à-dire européen. Un point que j’ai oublié, c’est qu’on ne peut pas être raciste quand on est un pays multiethnique, mais quant à la nourriture c’est aussi un feu d’artifice des goûts et des saveurs à découvrir absolument.

Comment j’ai pu en arriver là, je ne peux pas finir mon article comme ça, je n’ai pas réussi à trouver un défaut à ceux qu’on désigne comme les ennemies de l’Ouest, qui ont des armes, et des missiles pointés sur nous et qui veulent nous détruire, je pense que la seule personne qui nous détruit aujourd’hui c’est l’image qu’on donne de nous. Je pense qu’aujourd’hui nous vivons sur des acquis et à crédit, le jour où on se réveillera, si on se réveille un jour, ce qui n’est pas sûr, ce jour-là le réveille va être vraiment douloureux, parce que tous ces pays que nous dénigrons sont en phase à nous dépasser et ce jour-là on aura la gueule du bois et la tête d’un con.

Je vous quitte en vous embrassant bien fort.

@+

Désolé je ne peux trouver une extension pour vous télécharger les vidéos. Je peux vous l’envoyer par mail si vous le souhaitez avec WeTransfer.

Our Score
Our Reader Score
[Total: 5 Average: 5]

1 réponse

  1. HOB dit :

    Merci pour ce beau voyage à travers les lignes , cela donne vraiment envie d’y aller
    Dans l’attente d’un nouvel article , un nouveau voyage …
    MERCI

Si vous avez aimez mon article merci de bien vouloir Laisser un commentaire