l’esclave les dattes et la tempête du désert

Je me souviens, à l’âge de dix ans, un livre comme Les mille et une nuits n’avait plus rien à m’apprendre en matière de diablerie, d’envoûtement ou de sorcellerie